Anny Duperey
 

Anny Duperey : Pas de problèmes

 

Dernière modification : 6 juin 2004

 

Accueil

Actualité

Sa biographie

Galerie photos

Revue de presse

Filmographie

Au Théâtre

Ses livres

Forum

Liens

Contacts

Réalisation : Georges Lautner

Miou Miou : Anita Boucher
Jean Lefebvre : Edmond Michalon
Bernard Ménez : Jean-Pierre Michalon
Henri Guybet : Daniel
Anny Duperey : Janice
Maria Pacôme : Mme Michalon
Renée Saint-Cyr : le docteur Laville
Paula Moore : Emmanuelle/Charlotte
Lionel Vitrant : le cadavre
Gérard Jugnot : le serrurier
El Kébir : le voisin
Robert Dalban : le concierge de l'hôtel
Patrick Dewaere : le barman
Paul Mercey : un douanier suisse

Sortie : 1975

'Pas de problèmes' de Georges Lautner (1975)

 

Résumé

   Un homme blessé par balles se réfugie chez Anita et meurt dans ses bras. Ne voulant pas avoir affaire à la police parce qu'elle sort de prison, elle demande de l'aide auprès d'un jeune étudiant Jean-Pierre Michalon. Celui-ci décide de cacher le cadavre dans le coffre de la voiture de son père Edmond, parti en voyage. Mais il revient plus tôt que prévu et décide de partir à Annecy rendre visite à sa maîtresse Janice. Avec un ami, Daniel, Anita et Jean-Pierre se lançe à al poursuite de Michalon. L'homme étant reparti à Lyon rammener une auto-stopeuse Emmanuelle, les trois jeunes gens décident de l'attendre à l'hôtel, avec Janice...

 

Revue de presse

... C'est de l'excellent Lautner. Dans ce registre, à la frontière de la parodie et de la comédie sentimentale, il n'a pas son pareil en France. Sans chercher le moins du monde à bouleverser l'ordre naturel des choses mais sans être pour autant dépourvu d'esprit critique, Lautner a le don à divertir.
Michel MARMIN, Valeurs actuelles

Georges Lautner retrouve certaines qualités qui ont contribué à la réussite du Monocle noir, mais aussi Ia désinvolture qui n'a pas manqué d'affaiblir la plupart de ses films, en particulier au chapitre de l'humour. Le scénario se déroule sans hésitation ni flottement, seulement troublé par quelques écarts trop faciles. La mise en scène ne manque ni de punch ni de soin dans l'organisation du récit. Le burlesque est trés souvent réussi... Pas de problèmes est dans son registre une honorable réussite.
Daniel SAUVAGET, La Saison cinématographique

 

Donner votre avis

 

Accueil | Actualité | Sa biographie | Galerie photos | Revue presse | Filmographie | Théâtre | Ses livres | Forum | Liens